AccueilAlgerie ForumCalendrierGalerieFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L’Algérie va-t-elle profiter de la crise gazière entre la Russie et l'Europe?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 283
Age : 29
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: L’Algérie va-t-elle profiter de la crise gazière entre la Russie et l'Europe?   Sam 10 Jan - 23:24

La crise gazière russo-ukrainienne touche à sa fin. Grâce à une médiation européenne réussie, la Russie et l'Ukraine sont proches d'un accord pour la reprise des livraisons de gaz russe vers l'Europe, via l'Ukraine.

Cet épisode des tensions énergétiques russo-européennes va-t-il profiter à l'Algérie qui est l'un trois grands fournisseurs de gaz à l'Europe, avec la Russie et la Norvège ? C'est possible, mais pas dans l'immédiat, répondent à toutsurlalgerie (www.tsa-algerie.com) deux experts économistes, Abderahmane Mebtoul et Mustapha Mékideche.

« L'Algérie ne peut pas augmenter tout de suite ses exportations de gaz vers l'Europe. Il n'y a pas de capacités de production disponibles », estime Mustapha Mekideche, économiste et vice-président du Conseil national économique et social (Cnes). «L'Algérie ne peut pas augmenter ses exportations de gaz à court terme. Il faut attendre la mise en service du gazoduc Medgaz prévue en 2009. Les contrats gaziers sont conclus pour de longues périodes. On ne peut pas augmenter subitement les exportations de gaz », estime pour sa part l'expert en questions énergétiques Abderahmane Mebtoul.

Les pays gaziers comme l'Algérie ne pourront pas en effet investir des milliards de dollars dans la réalisation d'installations gazières sans avoir trouvé au préalable des clients pour leur gaz. Et le GNL qui peut rendre flexible le marché gazier reste peu développé. Il représente à peine 10% de la consommation mondiale de gaz.

L'Algérie exporte son gaz vers l'Europe via deux gazoducs, qui arrivent en Espagne et Italie. Deux autres gazoducs qui relieront directement l'Algérie à l'Europe du sud sont en construction : le Medgaz vers l'Espagne et le Galsi vers l'Italie. La Sonatrach exporte également du gaz par méthaniers vers l'Angleterre, les Etats-Unis et l'Asie. L'Algérie ambitionne de porter ses exportations de gaz à 85 milliards de m3 en 2011 contre 63 milliards actuellement.

La crise gazière russo-ukrainienne peut également profiter au gazoduc Transaharien prévu pour transporter le gaz du Nigéria vers l'Europe via l'Algérie. « Ce gazoduc manque de financements. L'Union européenne rechigne à débloquer l'argent nécessaire pour sa construction, mais avec cette nouvelle crise gazière, l'Europe pourrait changer son regard vers ce projet pour réduire sa dépendance vis-à-vis du gaz russe », espère le Dr Mebtoul. Un avis partagé par Mustapha Mékideche.

Mais une chose est sûre : avec seulement 2,5% des réserves mondiales de gaz, l'Algérie ne peut pas prétendre à jouer un rôle clé dans l'approvisionnement de l'Europe en gaz. « La Russie et l'Iran détiennent à eux seuls plus de 50% des réserves mondiales de gaz. Ces deux pays sont incontournables sur le marché gazier mondial », souligne le Dr Mebtoul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://algerie-forum.jeunforum.com
 
L’Algérie va-t-elle profiter de la crise gazière entre la Russie et l'Europe?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PS3 ou lecteur Blu-ray ?
» Des passagers d'Air Algérie bloqués pendant trois jours
» La Nintendo DS vaut-elle vraiment son prix actuel?
» La perfection existe-t-elle ?
» Une guilde de ce genre existe-t-elle déjà ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nouveauté En Algerie-
Sauter vers: